Instaurer le pointage du personnel

Le personnel est-il prêt à pointer ?

La surveillance peut être mal vécue par le personnel d’une entreprise, sauf si celui-ci s’implique et y trouve un intérêt. Les pointeuses permettent de compter le temps de travail des employés, mais ce n’est plus tout. Elles proposent d’enregistrer le temps nécessaire à la réalisation d’une mission, mais aussi d’en classifier les tâches. Cet outil permet donc une meilleure visibilité pour l’employeur, le personnel, et, cas échéant, le client.

Les fiches de paie étant générées à l’aide des informations fournies par le pointage, le travail du service payroll s’en voit donc allégé. Par ailleurs, les données étant clairement définies et calculées, les discussions possibles quant au temps de travail passé sur telle ou telle tâche se détermine désormais de façon objective au sein du personnel. Le pointage est un potentiel outil de management au sein de l’équipe, offrant de rendre compte précisément, et par membre du personnel, du travail effectivement effectué.

Si l’on peut reprocher à de tels systèmes la répétitivité du processus -pointer matin et soir, chaque jour – on peut lui opposer le grand avantage pour tout gestionnaire d’équipe d’avoir un outil qui quantifie le temps nécessaire pour la réalisation des projets.

Emmener ses équipes vers un système de calcul du temps de travail nécessite un accompagnement managérial, en assurant que plutôt qu’une seule surveillance, le pointage du personnel est une occasion de valoriser, quantifier et rendre visible le temps nécessaire pour bien mener à bien son travail. La collaboration entre un superviseur responsable de projets, et un travailleur en charge de leur exécution, s’en trouve améliorée.

Pour aller plus loin dans ce dossier, demandez conseil aux professionnels. Il existe de nombreuses techniques pour pointer son temps de travail, certaines seront plus adaptées que d’autres aux valeurs de votre société et de votre personnel.