Pointeuse biométrique : à la pointe !

Il existe une large gamme de pointeuses biométriques adaptées à la taille et aux besoins spécifiques de chaque entreprise.
Certaines se basent sur des technologies de plus en plus sophistiquées de sorte que les systèmes plus traditionnels à cartes, badges ou codes deviennent totalement obsolètes.

 

Pointeuse biométrique : principe

pointeuse biometriqueLa technologie d’identification biométrique ou « optique » consiste, dans le cas par exemple d’une pointeuse biométrique digitale à identifier un certain nombre de points de contrôle sur l’empreinte digitale d’une personne pour constituer une image. Lorsque le collaborateur positionne son doigt sur le capteur de la pointeuse biométrique, l’image scannée est comparée à l’image stockée sur le terminal afin d’autoriser le pointage de manière fiable. Il n’est normalement pas possible de reconstituer une empreinte identique à partir de l’ensemble de ces points de contrôle.
Outre la gestion du temps dans les entreprises, la pointeuse biométrique est aussi souvent utilisée pour autoriser l’accès à certains locaux sécurisés.

 

Rien dans les poches…tout dans la main

Certains lecteurs biométriques se basent ainsi sur la reconnaissance de la morphologie de la main en 3D. Le lecteur prend une photo en 3D de la main de l’employé dès que celui-ci la pose sur l’écran de pointage. Les mesures et la forme spécifiques de la main permettent d’identifier distinctement chaque travailleur.
La mesure de la pointeuse biométrique prend en compte la longueur et la largeur des doigts, la surface totale de la paume, l’écartement entre les doigts. Un indicateur led vert ou rouge indique au salarié la validité ou non de son opération.
Le contrôle s’effectue par comparaison avec le « gabarit » de la main enregistré initialement pour cette même personne. Cela dit, les images ne sont pas stockées pour autant dans le lecteur de la pointeuse biométrique: le résultat du traitement des mesures dans un algorithme spécialisé, constitué d’une chaîne de caractères (clé biométrique) est associé au code correspondant de la personne.
Les pointages « entrées » et « sorties » en temps réel sont ensuite traités par le logiciel associé de gestion de temps.
La rapidité et la fiabilité d’un tel système de pointage biométrique s’avère plus efficace encore que celui utilisant l’empreinte digitale.
Ce type de système de pointeuse biométrique est utilisé dans certains aéroports et par la grande distribution (Carrefour, Intermarché…) ou encore chez Coca-Cola, par exemple. Cette technologie n’est pas réservée, pour autant, aux grandes organisations. Elle répond aussi aux besoins plus limités des petites structures (à partir de 50 personnes).
Ces types de pointeuse biométrique offrent également un rapide retour sur investissement en supprimant les coûts associés à la gestion (création, transport, échange, perte…) de cartes ou de badges de même que les pointages par substitution de personnes.
Enfin, le temps calculé et payé correspond précisément au temps presté par le travailleur.
La marge de l’entreprise est donc préservée.

 

Avantages d’une pointeuse biométrique

  • Facilité et rapidité de mise en œuvre et d’utilisation ;
  • Souplesse ;
  • Fiabilité (infalsifiable) ;
  • Sécurité maximale ;
  • Economie

D’autres technologies similaires de pointeuses biométriques, plus sophistiquées encore utilisent la biométrie de l’œil ou encore la reconnaissance veineuse. Mais il est clair qu’elles sont plutôt réservées à des utilisations bien spécifiques, nettement plus marginales et surtout plus onéreuses.

Vous pouvez également consulter notre guide d’achat français de la pointeuse badgeuse.