Pointeuse digitale : l’évolution technologique

Vous avez un doute quant à la fiabilité de votre pointeuse mécanique ? Optez donc pour la pointeuse digitale, véritable évolution technologique. Explications.

Comment ça fonctionne ?pointeuses empreintes digitales

La pointeuse digitale fait partie de la famille des pointeuses biométriques. Dans cette famille, vous pourrez trouver des machines permettant de scanner le fond de l’œil, par exemple. Mais la pointeuse digitale est celle qui connaît le plus de succès en Europe. Sa technologie permet d’utiliser une caractéristique inimitable de la personne.

Le principe est simple. La pointeuse digitale, via un petit écran, permet de visionner un certain nombre de points de l’empreinte digitale de votre doigt afin d’en former une image. C’est cette image qui fera office de badge et permettra de vous répertorier dans le logiciel de gestion des horaires accompagnant la pointeuse digitale.

Le plus des empruntes digitales dans le contrôle des horaires

La technologie de la pointeuse digitale possède de nombreux avantages, tels l’économie que vous faites sur votre matériel. En effet, vous ne devrez pas changer les badges de vos employés au bout d’un certain temps. Les empreintes digitales sont là à vie.

Mais ce n’est pas tout. Le contrôle de la pointeuse digitale, grâce aux empreintes, est 100% fiable et permet donc une sécurité maximale. La pointeuse digitale est également facile d’utilisation car il suffit juste d’apposer votre pouce sur l’écran pour que votre temps de travail soit pris en compte.

Pointeuses digitales : que dit la loi belge

Les empreintes digitales, tout comme votre nom, adresse ou encore adresse mail, sont soumis à des lois. En effet, elles font partie des données personnelles, règlementées par la loi belge de 1992 sur la Vie privée.

La biométrie est une technologie simple et facile d’utilisation. Mais elle n’est pas obligatoire dans le cadre des contrôles d’horaires. Elle ne devra alors être mise en application que si vos employés donnent leur consentement par écrit. Par la suite, votre pointeuse digitale devra faire l’objet d’une déclaration à la Commission Vie Privée.

Si vous désirez acquérir une pointeuse digitale, il faut savoir que vous ne pouvez pas faire n’importe quoi avec les données que vous allez récolter, sous peine de sanction.